«

»

Relâcher d’un balbuzard pêcheur

Le 19 mars en fin d’après-midi, un balbuzard pêcheur s’emmêle dans un filet de protection de la pisciculture de Sparsbach. L’animal est très rapidement libéré par un responsable de la pisciculture qui tente de le relâcher immédiatement.

Toutefois, le balbuzard ne reprend pas son envol et le GORNA est sollicité pour le soigner.

En état de choc il présente également des brûlures sous les ailes dues aux frictions répétées avec le filet synthétique. Les soins, la convalescence et la rééducation en grande volière de 35m dureront un mois. Comme très souvent avec les balbuzards, une des principales difficultés consistait à lui faire accepter la nourriture proposée, des truites vivantes. Cette femelle pesait 1,650 kg à son accueil et son poids a chuté pendant les 10 premiers jours avec un minima à 1,5 kg. Puis elle a repris de l’embonpoint et a pu être relâché le 20 avril avec un poids satisfaisant de 1,670 kg.

Suite aux tristes évènements survenus au printemps 2009 (4 morts, un relâché), la pisciculture fait l’objet d’une expérimentation de sécurisation des bassins par de nouveaux procédés. De nombreuses rondes de surveillance sont également organisées par le pisciculteur pendant toute la période migratoire et ce balbuzard doit sa survie grâce à la rapidité d’intervention et aux efforts conjugués de tous les intervenants.