«

»

Collisions avec la faune sauvage: en hiver, redoublez de prudence!

Chaque année en France, 40 000 accidents de la route impliquent un animal sauvage.

Les risques de collision sont d’autant plus importants en hiver:

  • Lorsque la couverture neigeuse est importante, les rapaces recherchent des espaces dégagés pour chasser.  Les routes étant souvent déneigées, leurs proies y sont plus accessibles. C’est pour cette raison qu’un grand nombre de buses, notamment, stationnent à proximité de ces axes.
  • Les animaux affaiblis ou affamés sont moins attentifs au danger.

Les conditions de circulation étant particulièrement difficiles en cette saison, une collision ou un évitement peuvent avoir des conséquences aggravées pour vous et d’autres véhicules. Faites donc preuve d’une grande prudence!

Une collision avec un animal sauvage n’est pas une fatalité… elle peut souvent être évitée.

 

En toute saison, les risques d’accident peuvent être réduits par un comportement responsable de la part du conducteur :

  • Respectez les limitations de vitesse
  • Soyez particulièrement vigilant la nuit et en zone boisée
  • Tenez compte des panneaux routiers signalant la présence d’animaux sauvages: ils ne sont pas implantés au hasard
  • Certains animaux se déplacent en groupes : un animal traversant la chaussée peut être suivi par des congénères.
  • Signalez aux autorités compétentes (ONCFS, gendarmerie, gestionnaire du réseau autoroutier) la présence d’un cadavre d’animal de grande taille sur la route. Il peut représenter un danger pour les automobilistes et pour les animaux tentés de venir le consommer.

 

En France chaque année, plus de 6000 animaux blessés lors de collisions sont soignés dans les centres de sauvegarde de la faune sauvage. Ils ne représentent qu’une partie infime des victimes dont la majorité meurt sur le coup.