«

»

Ils vont bien……alors n’en faites pas des orphelins !!!

Avec le retour des beaux jours, le Groupement Ornithologique du Refuge Nord Alsace (GORNA) et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO Alsace) rappellent quelques conseils destinés à éviter les récupérations injustifiées de certains jeunes animaux sauvages.

Pour les oiseaux, deux espèces sont essentiellement concernées. Les jeunes chouettes hulotte, et les jeunes hiboux moyen-duc, encore en duvet, quittent leur nid avant même de savoir voler.
Lorsqu’ils sont découverts au sol, il suffit de les poser sur une branche d’arbre assez haute pour les préserver de toute prédation d’animaux sauvages ou domestiques. De mœurs nocturnes, inutile de chercher les parents qui ne sortiront qu’à la nuit tombée pour nourrir leur progéniture.

Jeune hibou moyen-duc réinséré sur une branche après sa découverte au pied d’un sapin

Jeune hibou moyen-duc réinséré sur une branche après sa découverte au pied d’un sapin

Pour les mammifères, il faut savoir que les chevreuils et les lièvres n’abandonnent jamais leurs petits. Ces espèces, particulièrement farouches, basent leurs stratégies de survie sur le camouflage. Lorsqu’on découvre un faon ou un levraut, il faut passer son chemin et bien sûr ne jamais le caresser pour ne pas l’imprégner de l’odeur humaine. Contrairement au lapin de garenne, le lièvre ne creuse pas de terrier. Leurs jeunes sont simplement cachés dans les hautes herbes.

Faon de chevreuil à l’abri dans les hautes herbes

Faon de chevreuil à l’abri dans les hautes herbes

Pour ne pas faire d’erreur, souvent irréversible, avant toutes manipulations et en cas de doute, n’hésitez pas à contacter :

– le centre de sauvegarde du GORNA à Neuwiller-lès-Saverne au 03 88 01 48 00 / faunesauvage@gorna.fr
Pour plus d’info cliquez

ou
– le centre de sauvegarde de la LPO Alsace à Rosenwiller au 03 88 04 42 12 / alsace.mediation@lpo.fr
Pour plus d’info cliquez