«

»

EN DANGER OU PAS ???

Avec le retour des beaux jours, les promenades dans la nature sont de plus en plus nombreuses. Au détour d’un arbre ou dans les hautes herbes, on peut être amené à trouver un jeune animal qui semble égaré.
Pauvre petit, il est orphelin !!!
ERREUR, pour la majorité des espèces, ce jeune n’est pas abandonné. Les cas les plus fréquents sont les faons de chevreuil, les jeunes lièvres et les jeunes rapaces nocturnes (chouettes, hiboux).

La récupération d’un jeune doit absolument être justifiée par un danger imminent pour l’animal trouvé.

Il est important de savoir que selon le cycle de vie naturel des rapaces nocturnes, les jeunes sortent des nids avant d’être totalement capables de voler. Il existe donc une période de quelques jours pendant laquelle les jeunes peuvent être visibles, voire au sol, sans pour autant être blessés ni abandonnés. Les parents sont toujours dans les environs et veillent sur eux. Dans ce cas, les juvéniles ne doivent pas être récupérés mais tout simplement repositionnés en hauteur sur une branche pour les rendre inaccessibles aux prédateurs.

Copie de Hibou Moyen Duc Millau (5) [1600x1200]

En hauteur sur une branche, pour plus de sécurité !!

Un faon isolé ne signifie pas son abandon. Durant le premier mois de sa vie, il n’accompagne sa mère que pendant de courts moments. La mère va l’inciter à se coucher et à rester immobile pendant de longues heures afin de ne pas attirer l’attention des prédateurs. Elle ne retournera vers lui que le temps d’un allaitement pour le laisser à nouveau tapi dans la végétation le reste de la journée.
Pour les levrauts, contrairement aux idées reçues, ils ne sont pas abrités dans un terrier mais uniquement dissimulés dans les hautes herbes.
Il faut savoir que les parents, naturellement farouches, ne rejoindront pas leurs jeunes tant que des humains seront à proximité. Il est donc normal de ne pas les apercevoir et inutile de les attendre.
La meilleure attitude à tenir est donc de ne pas toucher l’animal et de passer son chemin.

Les lièvres ne creusent pas de terrier !!

Les lièvres ne creusent pas de terrier !!

Toutefois, en cas de doute, contacter le centre de sauvegarde le plus proche de chez vous qui vous dispensera tous les conseils nécessaires pour éviter tout impair souvent irrémédiable!

Pour le Nord du Bas-Rhin et la Lorraine : le GORNA au 03 88 01 48 00
Pour le Sud du Bas-Rhin et le Haut-Rhin : La LPO au 03 88 04 42 12
Pour les autres régions : Union Française des Centres de Sauvegarde au 03 86 97 86 05