«

»

Relâcher d’une cigogne noire (Ciconia nigra) le 20 mai 2015

Cette cigogne noire est arrivée au GORNA le 21 mai 2013 pour un problème de plumage (pas d’imperméabilité et plumes cassantes).

L’oiseau est né dans les Ardennes Belges et a été bagué au nid (possède une bague en métal du Muséum de Brussel et une bague orange pour l’identification à la longue vue).
Cette cigogne a été récupérée une première fois par un centre de soins en Wallonie (Belgique) début avril 2013. L’oiseau étant affaiblit, il a été gardé 10 jours puis relâché.
Un deuxième centre Belge l’accueille le 22 avril 2013 pour un affaiblissement. Après 15 jours de soins elle est relâchée.
Puis elle est accueillie à nouveau par le centre UFCS (Union Française des Centres de Sauvegarde) de l’Aisne à Hirson le 12 mai 2013. L’oiseau est affaibli mais le responsable du centre constate également un problème de plumage.

centre_soins_animaux_sauvages_faune_alsace_lorraine_oiseaux_mammifères_gorna_Strasbourg_Bas-Rhin_CUS_écureuil_hérisson_Neuwiller_Saverne

Encore immature, elle est arrivée au GORNA en juin 2013 , avec un plumage en piteux état

 

Leurs installations n’étant pas adaptées pour une captivité de longue durée, l’oiseau est transféré au GORNA 10 jours plus tard.

Un dysfonctionnement de la glande uropygienne a empêché l’oiseau d’entretenir convenablement son plumage. La glande, qui sécrète une substance grasse, a été « débloquée » par pression et massage après nettoyage. Les plumes cassées nous ont contraint à garder la cigogne jusqu’à la mue complète de son plumage.

Un premier relâcher a été envisagé à l’automne 2014. Mais, après concertation avec Jean-Claude CLAUSS (spécialiste des cigognes), il y avait trop de risques pour effectuer la migration sans une phase préalable de réadaptation dans le milieu naturel.

Pour éviter toute perturbation à l’installation d’éventuels couples nicheurs dans les environs (localisation tenue secrète car cette espèce est très farouche et abandonne le nid très facilement en cas de dérangement) le relâcher a été programmé fin mai 2015. Cela permettra à la cigogne de retrouver une parfaite autonomie avant l’automne, période de sa migration vers l’Afrique.

centre_soins_animaux_sauvages_faune_alsace_lorraine_oiseaux_mammifères_gorna_Strasbourg_Bas-Rhin_CUS_écureuil_hérisson_Neuwiller_Saverne

Après 2 ans de soins, le grand moment est arrivé

 

Depuis son relâcher le 20 mai dernier, la cigogne noire a été aperçue à de nombreuses reprises.

Le 28 mai par un agent de l’ONF dans le secteur de Dossenheim (environ 4 km du centre).
Le 31 mai lors d’un survol du centre de soins
Le 02 juin par un particulier à proximité de Saverne
Le 04 juin par des agents de l’ONCFS en compagnie de 2 autres de ses congénéres dans un pré aux environs de Dossenheim.
Le 10 juin par un particulier dans le secteur de Dettwiller

Ces différentes informations laissent présager une parfaite réintégration dans le milieu naturel.