EN CETTE FIN D’HIVER, VIGILANCE ABSOLUE DANS LES CENTRES DE SOINS DU GRAND-EST…

Attention, malgré un début exceptionnellement clément, l’hiver n’est pas fini.

Les récentes inondations, suivies de chutes de neige, ont engendré une raréfaction de petits rongeurs, proies privilégiées de nombreux rapaces, échassiers ou mammifères. Les passereaux ne sont pas mieux lotis car les stocks de graines disponibles dans le milieu naturel arrivent à épuisement.

Le mois de février est donc une période très difficile pour la faune sauvage. Les animaux sédentaires, affaiblis en cette période de disette, ou les migrateurs, de retour d’un long périple, sont particulièrement vulnérables.

Si vous trouvez un animal sauvage en détresse en Région Grand-Est, n’hésitez pas à contacter rapidement l’un des quatre centres présents sur ce territoire. Il vous donnera les premiers conseils d’urgence et vous réorientera, si nécessaire, vers le centre le plus proche de chez vous.

 

  • Le Centre de Sauvegarde pour la Faune en Lorraine (CSFL-54)

09 70 57 30 30

 

  • Le Groupement ornithologique du Refuge Nord Alsace (GORNA-67)

03 88 01 48 00

 

  • Le Centre de Sauvegarde de la ligue pour la Protection des Oiseaux Alsace (LPO-Alsace-67)

03 88 04 42 12

 

  • Le Centre de Réhabilitation de la Faune Sauvage en Champagne-Ardenne (CRESREL-10)

06 27 06 56 40