PAUVRES TI’PIAFS !!!

Non, vous ne rêvez pas, il s’agit bien d’oiseaux dans les mains de notre soigneuse, et plus exactement
de 3 jeunes moineaux… Mais qu’a-t-il pu bien leur arriver pour être dans cet état ?

centre_soins_animaux_sauvages_faune_alsace_lorraine_oiseaux_mammifères_gorna_Strasbourg_Bas-Rhin_écureuil_hérisson_Neuwiller_Saverne

Ces trois moineaux juvéniles ont été dénichés par un chat qui les a rapporté un à un à ses
propriétaires. Les crocs du félin ont malheureusement percé les nombreux sacs aériens qui
parsèment naturellement le corps des oiseaux. En effet, ces sacs sont des organes indispensables du
système respiratoire chez l’oiseau. Néanmoins, ils sont très fragiles et un traumatisme, comme
l’attaque d’un félin, peut provoquer la rupture d’un ou de plusieurs de ces sacs comme c’est le cas
chez ces trois pauvres petits « piafs ».

centre_soins_animaux_sauvages_faune_alsace_lorraine_oiseaux_mammifères_gorna_Strasbourg_Bas-Rhin_écureuil_hérisson_Neuwiller_Saverne

Le sac, une fois percé, se remplit d’air, comme un ballon. C’est l’air emprisonné sous la peau de ces
trois moineaux qui leur donne cet aspect impressionnant. Ce problème aussi appelé « emphysème
sous-cutané » peut avoir des conséquences mortelles, surtout si sa cause est liée à une prédation. En plus de difficultés respiratoires liés à cet air comprimant l’animal, ces sacs aériens percés peuvent aussi laisser entrer toutes sortes de bactéries…

centre_soins_animaux_sauvages_faune_alsace_lorraine_oiseaux_mammifères_gorna_Strasbourg_Bas-Rhin_écureuil_hérisson_Neuwiller_Savernecentre_soins_animaux_sauvages_faune_alsace_lorraine_oiseaux_mammifères_gorna_Strasbourg_Bas-Rhin_écureuil_hérisson_Neuwiller_Saverne

 

Heureusement pour ces trois piafs, l’histoire se termine bien ! Après plusieurs jours de soins pendant
lesquels nos soigneurs ont, à plusieurs reprises, ponctionné l’air coincé dans ces sacs aériens, ils ont
pu retrouver un aspect normal. Désormais en volière extérieure, ils ont été mis en contact avec
d’autres jeunes congénères, le relâcher n’est plus qu’une question de jours !