LA PLUS PETITE DES GRIVES !!!

En ce début de mois de décembre notre équipe de soigneur a accueilli une grive mauvis. Elle a été trouvée au sol non-volante à la suite d’un choc. Déposé par le découvreur au centre de soins et a pu être prise en charge par nos soigneurs. Présentant une luxation à l’aile gauche, elle est actuellement en salle de soins le temps de son rétablissement. Elle sera ensuite transférée dans une volière de rééducation.

La grive mauvis est la plus petite de nos grives, et c’est le bon moment pour observer ce bel oiseau migrateur. En effet, durant l’été, elle séjourne du nord de l’Écosse à la Scandinavie et jusqu’au nord de la Russie. Tandis qu’en hiver, elle descend des pays nordiques pour arriver en France et dans tout le sud de l’Europe.

Plusieurs caractéristiques permettent de ne pas la confondre avec les autres espèces de grives : elle possède des sourcils blanchâtres, ses stries sont plus denses sur sa poitrine et elle a surtout des plumes rougeâtres sous ses ailes et au niveau de ses flancs.

C’est un oiseau principalement insectivore, mais elle peut aussi se nourrir de fruits. Durant l’hiver, les grives sont plus sensibles aux vagues de froid et au gel, qui durcissent le sol et rendent l’accès aux invertébrés plus difficile.

Suite à la baisse de température, certains oiseaux se rapprochent des habitations pour avoir un accès plus facile à la nourriture. Cela peut augmenter les risques de choc contre les vitres ou de prédations par les chats, surtout aux mangeoires, où les oiseaux sont plus exposés.

Si vous souhaitez contribuer aux soins de nos pensionnaires, quelques calendriers sont encore disponibles à la vente. Vous trouverez d’ailleurs pour le mois de décembre, une photo d’une grive draine, la plus grande espèce de grive de notre région !